La bisquine à Cancale et à Granville

Nouvelle édition du livre de Jean Le Bot


 

 

photo pour impression 300dpi

H=8cm ; 256 koctets

chargement par clic sur l'image ci-dessus

 

photo pour impression 300dpi

H=8cm ; 196 koctets

chargement par clic sur l'image ci-dessus

Fiche Information:

La Bisquine à Cancale et à Granville

Jean Le Bot

Marin-Marie, peintre de la marine, familier de Granville, Chausey et Cancale avait apprécié l'ouvrage, acceptant de rédiger, en 1979, une chaleureuse préface à la première édition.

La seconde édition, en 1992, avait reçu la cote "5 voiles", la plus haute dans la critique des livres du périodique maritime "Voiles et Voiliers".

Le livre était épuisé depuis plusieurs années et, ce qui est significatif, c'est que le projet de sa nouvelle édition ne soit pas le fait d'un éditeur, mais d'une association d'amoureux de gréements traditionnels. Après y avoir eu recours pour la reconstruction des bateaux, on consulte encore le "Le Bot" pour vérifier tel détail de gréement sur la Cancalaise comme sur la Granvillaise, fidèles répliques des grandes bisquines du début du siècle. L'ouvrage est en effet une référence : fruit d'un travail de relevé très précis du plan des formes des dernières coques de bisquines et d'enquêtes minutieuses, à la fois auprès des derniers voiliers et gréeurs et des patrons ayant mené ces bateaux. Pas une pièce de charpente, pas une poulie, pas une manoeuvre qui ne soit repérée, décrite et placée dans son contexte d'utilisation; pas un mode de pêche qui ne soit présenté et commenté.

Pourtant ce livre est plein de vie car, pour Jean Le Bot, parler d'un bateau sans évoquer les hommes aurait été aussi triste que d'étiqueter des fossiles dans une vitrine. Tout au long de son livre, la vie palpite. On y voit travailler les hommes des chantiers, charpentiers et calfats. On y entend le gai roulement des maillets. On navigue sur l'eau verte sous le ciel gris, aux jours où le bruit des moteurs n'empêchait pas d'entendre les coques se frayer leurs routes marines. On côtoie de rudes hommes, ardents pêcheurs et audacieux torcheurs de toile aux régates, à l'époque où l'on savait les écouter car la richesse d'un port dépendait encore d'eux.

L'édition 2000 est enrichie de nombreuses photographies et le texte est entièrement revu. Son nouveau titre - "La bisquine à Cancale et à Granville", tient compte des très intéressants travaux de François Renault sur les bateaux de Normandie, publiés après la sortie de la première édition. Un nouveau chapitre relate les reconstructions de bisquines et des associations qui les ont fait renaître.

Un livre pour les amoureux du patrimoine maritime et des gréements traditionnels.

Ouvrage de 192 pages, format 21x30, plus de 250 illustrations. 44,21 euros en librairie et sur Internet.

AVGG Bd des Amiraux 50400 GRANVILLE

Tel 02 33 90 07 51 Fax 02 33 90 03 77

courriel : avgg@wanadoo.fr

 

Fiche Information Résumée:

La Bisquine à Cancale et à Granville

Jean Le Bot

Un événement attendu par les amoureux des bateaux du patrimoine: la nouvelle édition du livre de Jean Le Bot, "La bisquine à Cancale et à Granville".

Jean Le Bot, pionnier en matière de conservation du patrimoine maritime et l' Association des Vieux Gréements Granvillais qui a construit la bisquine La Granvillaise, ont mené à bien la réalisation de cette réédition.

L'ouvrage, introuvable depuis plusieurs années, est une référence: fruit d'un travail de relevé très précis du plan des formes des dernières coques de bisquines et d'enquêtes minutieuses, à la fois auprès des derniers voiliers-gréeurs et des patrons ayant mené ces bateaux. Pas une pièce de charpente, pas une poulie, pas une manoeuvre qui ne soit repérée, décrite et placée dans son contexte d'utilisation; pas un mode de pêche qui ne soit présenté et commenté.

Ce livre est plein de vie: on y voit travailler les hommes des chantiers, charpentiers et calfats. On y entend le gai roulement des maillets. On entend les coques se frayer leurs routes marines sur l'eau verte, sous le ciel gris. On côtoie de rudes hommes, ardents pêcheurs et audacieux torcheurs de toile aux régates.

L'édition 2000 est enrichie de nombreuses photographies et le texte est entièrement revu. Un nouveau chapitre relate les reconstructions des bisquines par les associations qui les ont fait renaître.

Ouvrage de 192 pages, format 21x30, plus de 250 illustrations. 44,21 euros en librairie et sur Internet.

AVGG Bd des Amiraux 50400 GRANVILLE

Tel 02 33 90 07 51 Fax 02 33 90 03 77

courriel : avgg@wanadoo.fr

 

RETOUR