L' ALBATROS

Côtre Maquereautier de la Baie du mont Saint Michel


En 1985, l'Association des Vieux Gréements Granvillais décide l'achat d'un bateau pour permettre l'initiation aux manoeuvres de la navigation sur un vieux gréements, pour ceux qui le souhaitent. L'association fixe son choix sur un ancien maquereautier de la baie du Mont Saint Michel, alors basé à Régneville : l'Albatros II est acheté en mai 1986.

l'Albatros II, petit maquereautier à tableau typique de nos "balleurs" locaux d'après guerre a été construit en 1948 au chantier Craipeau à Saint Malo. Il sera successivement présent à Saint Malo, Cancale et Granville, où il laissera des souvenirs aux stagiaires de l'école de voile jusqu'en 1973.

En 1975, il quitte notre port pour Régneville sur mer, où il connaîtra plusieurs propriétaires.

C'est donc en mai 1986 que l'A.V.G.G. le fait revenir à Granville pour lui redonner une deuxième jeunesse : voilure neuve, nouvelle peinture et en 1992, réfection du pont, des plats bords, des tillacs, du gréement dormant.

L'Albatros participe à nos rencontres de vieux gréements, où il fait valoir ses excellentes qualités de tenue de mer et de marche, particulièrement au près.

Le type de bateau représenté par l'Albatros était utilisé dans la baie pour la pêche au maquereau, durant l'été.

Petit bateau rapide pour se rendre sur les lieux de pêche, remontant bien au vent, le maquereautier devait calmer ses ardeurs pour mettre en pêche. C' est ainsi qu'il n'était pas rare de voir trois bandes de ris dans la grand-voile et la trinquette bordée à contre pour traîner les lignes.

Les marins armant ces bateaux tirent leur nom de balleur de la technique de pêche dite "à la balle" ("au boulet" sur la côte bretonne). La ligne est lestée par une boule de plomb, la balle. Au-dessus de la balle, à deux brasses, est fixée la premier avançon, ou "empêque" composée de deux brasses de fil avec un hameçon simple. Cet avançon est relié à la ligne principale par un petit morceau de fragon (plante poussant dans les bois, qui produit des fruit comme le houx) d'environ 25 centimètres. Il ne reste plus qu'à appâter les 2 ou 3 hameçons de la ligne avec un petit lambeau de peau de maquereau et laisser traîner les deux lignes.


photo_albatros

L' Albatros II par belle brise , Agon, juillet 1997.


Caractéristiques :

Longueur de coque :

5,88m

Grand voile :

18m2

Largeur de coque :

2,29m

Grand foc :

6,55m2

Tirant d'eau :

1,27m

Petit foc :

3,30m2

Longueur de coque :

5,88m

Trinquette :

5,30m2

Jauge :

3,08TX

Flèche :

5,50m2


Retour